Accéder au contenu principal

Vérité

hacker


Le travail remarquable que mène depuis plusieurs années l’Observatoire du conspirationnisme, notamment avec la fondation Jean Jaurès, pour analyser décrypter et démonter toutes les théories du complot, prend cette année une tournure particulière. La pandémie mondiale du Covid-19 montre, en effet, combien ce virus, qui frappe le monde entier, s’accompagne aussi du virus de la désinformation, des manipulations qu’elles viennent d’Etats, de hackers mercenaires, de religieux obtus, et de tous ceux qui veulent sans vergogne tirer profit du malheur des uns. Jouant sur la peur légitime des populations, sur la prudence des scientifiques dont les analyses sont quelques fois contradictoires, sur les erreurs, aussi, de certains gouvernements qui font parfois de spectaculaires volte-face dans leur prise de décisions, et bien sûr sur la crédulité des foules, les tenants des complots en tout genre jubilent.

Jusqu’à présent, leurs thèses complotistes étaient restées circonscrites à quelques cercles d’hurluberlus, particulièrement aux Etats-Unis où, au nom du premier amendement de la Constitution qui garantit une absolue liberté d’expression, tout un tas de théories ont pu se développer, sur la Terre plate, les extraterrestres, les attentats du 11-Septembre ou un gouvernement mondial secret. Depuis quelques années, inondant les réseaux sociaux, elles ont trouvé un spectaculaire relais dans les sphères politiques et médiatiques. Des promoteurs du Brexit en 2016 à l’élection de Donald Trump et ses "faits alternatifs" – clairement des mensonges – les théories du complot prolifèrent, inventant un monde de "post-vérité" qui menace les démocraties.

Celles-ci doivent urgemment réagir en mobilisant tous les acteurs du débat public. Les politiques,en premier lieu, doivent restaurer la confiance en étayant leurs décisions par des faits établis et en optant pour une réelle transparence, meilleur moyen de contrer les complotistes. Ils doivent aussi établir la formation et l’éducation des citoyens aux enjeux numériques, dès l’école. Les réseaux sociaux, qui se nourrissent des clashs, doivent enfin prendre la mesure de leur responsabilité dans la diffusion des fake news et mettre en œuvre les moyens de les contrer, en donnant plus de place à des médias sérieux. Enfin, les citoyens ont tous un rôle à jouer en ne relayant pas tout et n’importe quoi et en repensant à ce que disait Blaise Pascal : "La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu’à moins d’aimer la vérité, on ne saurait la reconnaître".

(Editorial publié dans La Dépêche du Dimanche du 5 avril 2020)

Posts les plus consultés de ce blog

Champs de batailles

L'agriculture est-elle devenue un champ de bataille ? En tout cas, le débat houleux sur les pesticides, et plus particulièrement le glyphosate, concentre – au détriment souvent d'autres thématiques – tous les enjeux et les contradictions de notre époque autour de l'alimentation, de la lutte contre le réchauffement climatique et de la préservation de la biodiversité. Et le moins que l'on puisse dire est que les positions sont tranchées, frontales, quasi irréconciliables entre les défenseurs de l'environnement et de la santé publique d'un côté, les agriculteurs et les industriels de l'autre, et les agences sanitaires au milieu dont l'impartialité et l'indépendance ne sont pas au plus haut… Le débat est d'autant plus vif que les avis scientifiques autour desquels toutes les parties auraient pu logiquement se retrouver peinent à se frayer un chemin dans un débat public où les opinions surpassent les faits et où les infox des réseaux sociaux et les …

Le revers de la médaille

Les gagnants de la seconde édition du Loto du patrimoine ont été dévoilés mardi par le ministre de la Culture Franck Riester. 103 projets ont ainsi été retenus sur 835 candidats, et s'ajoutent aux dix-huit déjà annoncés en mars dernier. Cette multiplication de candidatures, cet engouement populaire souligne, si besoin en était, l'attachement des Français à leur patrimoine. Un attachement que l'on mesure d'ailleurs chaque année en septembre lors des Journées du patrimoine – initiative française lancée en 1984 et devenue depuis européenne – qui battent à chaque édition des records de fréquentation. Attachement au patrimoine que l'on retrouve de la même façon lors des émissions de radio ou de télévision consacrées à l'histoire et aux monuments, qui apportent régulièrement de très belles audiences aux chaînes.

Enfin, l'attachement des Français au patrimoine a connu un retentissant éclat lors de l'incendie du toit de Notre-Dame de Paris. L'élan de génér…

Les armes dans la peau

Coup sur coup deux nouvelles fusillades ont été perpétrées ce week-end aux états-Unis. Deux tueries de masse qui ont fait des dizaines de morts et de blessés et qui portent leur nombre, terrible, à 251 depuis le début de l'année 2019, selon un décompte de l'association Gun Violence Archive. Autrement dit, peu ou prou, il ne se passe pas un jour outre-Atlantique sans que des innocents, hommes, femmes, enfants, ne soient tués par balle, que ce soit par des déséquilibrés, des militants suprémacistes blancs, des adeptes de l'état islamique ou tout simplement des citoyens lambda qui décident de régler leurs problèmes par arme à feu. Dans n'importe quel pays au monde, la répétition de tels drames déboucherait sur une prise de conscience collective et, surtout, sur des changements législatifs profonds pour que cela ne se reproduise plus. Pas aux états-Unis.

Ce grand pays a, d'évidence, les armes dans la peau, d'autant plus que leur usage est inscrit noir sur blanc da…